Bien acheter un casque à pointe (CàP)

Pickelhaube Brunswick casques à pointe

Comment bien acheter un casque à pointe ?

Les guides du collectionneur de TC

 

Pickelhaube Brunswick casques à pointe

Entre l'envie et la convoitise que développent et entretiennent certains ouvrages richement illustrés, les cris de "pur jus!, pur jus !, 100% pur jus ! " et la pénurie de bonnes pièces sur le marché, il est parfois tentant d'acheter vite et ....de faire un achat malheureux et douloureux !

Pickelhaube casque à pointeUn thème où le collectionneur est souvent vu comme un "pigeon".

Dans ce domaine, la probabilité de se faire avoir est en effet bien supérieure à la chance de faire une bonne affaire. Pour utiliser un mot malheureusement à la mode, la très grande majorité des casques à pointe est en effet "toxique".
Les casques à pointe qui n'ont pas été touchés, démontés, remontés ou bidouillés sont très rares. Seule la crédulité de l'acheteur permet de comprendre des achats les yeux fermés de casques qui, quelques jours auparavant, étaient encore sous forme de pièces détachées en vente sur les sites de vente aux enchères.
Souvent les collectionneurs essaient de se rassurer en se disant: "Je ne touche pas aux casques de Gardes du Corps, car il est sûr qu'ils ont été bidouillés. Par contre, je vais faire le mle 95, le mle 15 et l'ersatz, là, pas de problème". Grosse erreur.
Ces cahiers ont pour vocation à donner les bonnes clés à l'acheteur qui veut concilier:
- un prix d'achat correct
- une pièce homogène
- une pièce authentique

Un rêve impossible ? Pas nécessairement. Bonne lecture de ces Cahiers !

Comment observer et manipuler un casque à pointe en bourse ou brocante?
Face à un casque à pointe en bourse, pressé par la foule et le vendeur, il est parfois difficile de se concentrer sur un objet et de prendre le temps de l'examiner. Trop souvent, le coup de coeur, la précipitation ou l'habileté du vendeur conduisent à un achat malheureux qu'il aurait été pourtant facile d'éviter en appliquant une méthode simple d'examen.

Ces Cahiers présentent donc une méthode de check pour éviter les plus grosses erreurs. Elle oblige à allier la connaissance théorique à l'habitude de la manipulation des pièces.

Si la méthode doit être appliquée scrupuleusement, certains points de vérification ne doivent pas être tenus pour des « règles d'or » : par exemple, le modèle 1895 de troupe était très encadré par les règlements mais son intérêt vient aussi des multiples dérogations ou curiosités qu'il est possible de rencontrer.

Ceci étant, à la différence d'une zone de fouille, une bourse ou une brocante sont des endroits où la traçabilité de l'objet n'est absolument pas garantie !

Le principe « Dans le doute, abstiens-toi » doit rester le fil conducteur de tout achat.
 
 Les Guides du collectionneur de casques à pointe mle 1895 

CàP Version Débutant

CàP Version confirmé

CàP Version Pro

"Victime" de son succès,

cette version fait désormais

l'objet d'un article dans

la revue la Gazette des Uniformes n°286

Disponible ! en cours de rédaction
 
 

Le casque mle 1895 d'Oldenbourg

1895 Oldenbourg

 
 

 Les Guides du collectionneur de casques à pointe mle 1895 : pourquoi ?

Aujourd’hui, le thème des casques à pointe reste un important centre d’intérêt de nombreux collectionneurs. Pourtant, tout le monde sait que cette collection est particulièrement compliquée et surtout sujet à la malhonnêteté de nombreuses personnes, affolées par l’appât du gain : bidouilles, reproductions et faux y sont légion.

Ces Cahiers ont pour objectif de  vous donner l’information juste et suffisante pour collectionner sereinement.  

Autour de vous, il y aura toujours des personnes qui vous diront « oui, mais non », « il y a des exceptions », etc….pour en arriver à vous dire qu’au final « tout est possible ». Là commence l’escroquerie.

Les informations présentées dans ces Cahiers vous donnent les règles de bases qui vous permettront d’acheter dans de bonnes conditions.

Deux principes pour se lancer :

- Ne jamais croire une information orale, surtout du copain du copain, qui « s’y connaît »: il est probable qu’il n’osera jamais l’écrire tellement c’est faux! D’ailleurs faites un test simple : demandez-lui de vous authentifier votre casque par écrit…..

- De même, soyez méfiants avec les forums où beaucoup de choses sont dites sans être vérifiées ou argumentées. Ce n’est pas parce qu’un intervenant a un ton péremptoire qu’il a raison. 

Soyez sûr d’une chose : en face de vous, il n’y aura aucune pitié : il y a trop d’argent en jeu

 

Combien ça coûte et combien ça vaudra ?
 

Les coiffures allemandes sont connues pour atteindre les prix les plus élevés, justifiés par une relative rareté des pièces authentiques et surtout une demande très forte.

Cependant, il ne faut pas généraliser et ce marché est très segmenté : les segments de l'Allemagne impériale et du IIIe Reich en sont les principaux. Mais ils ne sont pas seuls et par effet de rebond il existe des segments secondaires, comme les coiffures de police, la Reichswehr, les Etats allemands avant 1870,...
Une autre grande différenciation est celle réalisée entre les pièces militaires et les autres (police, protection civile, fonctionnaires,....).

Sur le segment de l'Allemagne impériale il est possible de repérer des effets de mode dans le temps : après les mles 1895, les mles 15 « petits gris » sont apparus en pleine lumière, suivis par les casques ersatz.

Casque à pointe Saxe 1895 Pickelhaube

En fait, ces effets de mode sont surtout la conséquence de l'augmentation des prix des coiffures. Cette augmentation se fait par paliers (très symboliques, il est vrai !) : 450€ est le premier palier, qui permet d'effacer tous les collectionneurs à petit budget. 850€ est le palier pour les casques 1895, entre ceux qui peuvent attaquer les casques rares et ceux qui resteront sur les classiques. 1200€ est le premier palier pour les Officiers les plus classiques. 1800€, pour les Officiers plus rares, etc...

A chaque fois qu'un palier était atteint, le marché se stabilisait et un nouveau marché, jusque-là délaissé, démarrait. Pour continuer sur les effets de mode, on constate que chez les Officiers, les Bavarois se sont imposés aujourd'hui comme les casques à plus forte augmentation et ont atteint un plafond à 1600 -1800€. Dans les Troupes, les casques de police et de Gendarmerie ont commencé à prendre le relais des casques ersatz. Ceci permet d'estimer qu'ils ont une belle marge de progression en terme de prix devant eux. Certains Kommunal Polizei sont déjà proposés à 900€ alors que personne ne les regardait il y a 10 ans.

Il est intéressant de noter qu'un marché naissant se développe en prix puis en volume. Il est évident qu'un marché porteur fait sortir des pièces. Mais dans le cas des casques à pointe, le phénomène immédiat dès que l'augmentation des prix commence, est la réalisation de faux et la reproduction.

Ceci conduit à un phénomène d'attirance-répulsion très fort de la part des acheteurs qui finalement hésitent à acheter et observent. Et le marché spéculatif, porté par la demande, se casse soudain la figure. Ce fut le cas des plaques de Leib Husar, qui sortent « régulièrement » et dont certaines sont bonnes ! Cependant, la suspicion est devenue tellement forte qu'il est rare qu'elles réalisent des prix incroyables comparativement à d'autres pièces.

L'exemple peut-être le plus sensible car en train de se produire actuellement est celui de l'engouement pour les ersatz en feutre et l'alimentation soudaine du marché pour répondre à cette demande.
Il y a peu, évoquer les casques à pointe ersatz revenait à balayer des productions en cuir, en toile et liège, en matériaux compressés et en feutre. Ces derniers n'étaient qu'une partie d'un ensemble assez flou de pièces mal identifiées.
Il est délicat de souligner que sur le marché des ersatz, la reproduction de la bombe feutre en une pièce a accompagné la hausse des prix et la spéculation des vendeurs. Pourtant, un regard extérieur sur ce marché montre l'extrême rareté des modèles en cuir et toile - liège et d'une part l'augmentation soudaine du volume de feutres et surtout des états variant de très bon à excellent.
En clair , il y a fort à parier que ce micro-marché des feutres risque de s'effondrer le jour où la supercherie sera mise à jour.

De manière générale, une autre tendance qui se dégage est de surpayer des pièces à l'authenticité estimée comme irréprochable. Il s'agit donc d'une certaine façon de privilégier la qualité, dont les deux paramètres majeurs sont l'état et l'authenticité.
Beaucoup de collectionneurs sont ainsi prêt à mettre plus d'argent pour obtenir une pièce irréprochable, ce qui contribue également à tirer les prix vers le haut. Le problème est qu'à la revente entre particuliers, l'estimation d'irréprochabilité du casque perd beaucoup de valeur et cette surcôte est effacée : un casque acheté 1500€ chez un professionnel se revendra par exemple 1300€.

anatomie-cap-1895-mnt-7.jpg

D'accord, pas d'accord, vous pouvez laisser un commentaire

 

 

casque

Adrian

pickelhaube

cuirassier

empire

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×