Se constituer et utiliser la documentation

 

 

 La documentation

La garantie de limiter les risques

Il est malheureusement trop courant de voir un collectionneur acheter, parfois très cher, un objet puis de le montrer pour obtenir un avis sur son authenticité. La déconvenue est alors souvent au rendez-vous. Pour avoir fait une économie de "bout de chandelle" et ne pas avoir investi au préalable dans de la documentation, le voilà avec une belle "drouille" dans les bras.

Quelques règles de base:  

  • La documentation est indispensable;
  • La documentation précède l'achat ;
  • La documentation ne vaut que par sa connaissance et son exploitation et non par son accumulation;
  • Les informations doivent être recoupées: les meilleurs ouvrages contiennent parfois des erreurs ou sont incomplets;
  • Quelques euros dans un livre peuvent éviter une grosse déception financière lors d'un achat;
  • Rien n'est jamais sûr à 100%.

Qui prend le risque?

Posons-nous d'abord quelques questions:

Croiriez-vous un inconnu dans la rue qui vous proposerait les numéros du Loto contre un billet de 50€ ? Pourtant, c’est parfois ce que nous faisons en Bourse ou sur les sites de ventes aux enchères. On achète les yeux fermés, sans garde-fou et sans garantie.

Quelle est la valeur et la véracité des informations orales, données à la va-vite sur un stand en Bourse, par rapport à l'information écrite, alors que nous mettons en jeu plusieurs centaines voire milliers d'euros ????

Est-ce que le vendeur oserait, par exemple, mettre sur un forum  le "secret" qu'il nous glisse à l'oreille pour nous convaincre d'acheter?

Qui prend le risque: le vendeur ou l'acheteur?

280px tartuffeimposteur

Qui croire: vos connaissances et votre documentation ou le vendeur ?

Attention, la plupart des vendeurs sont de bonne foi et ont souvent une très bonne connaissance de leur sujet, étant également collectionneurs, et s'il leur arrive de donner un mauvais avis, cela vient du fait qu'on ne peut pas tout savoir.

Cependant, dans tous les cas, vendeur honnête, compétent, incompétent, de mauvaise foi, il faut avoir conscience que le responsable et la première victime de l'achat est l'acheteur....Cette lapalissade nous amène pourtant à la constatation que nous nous retrouvons quand même avec une drouille difficilement écoulable dans les bras et le vendeur avec nos billets de 100€ qui sont acceptés partout.

C'est pourquoi, préparer sa collection par l'étude de la documentation disponible est un impératif.

Il faut avoir confiance en soi et en ses connaissances et pas en celles du vendeur.

Documentation5

Toute collection sérieuse se construit sur un seul socle: la documentation. Etudier avant d'acheter. On est parfois stupéfait de découvrir des collections entièrement bâties sur...du vent.

Les différentes documentations disponibles

P1150642

Il y a actuellement trois grands types de documentation:

- les livres et ouvrages papier ainsi que la documentation d'épqoue (CDV, photos, etc.)

- les sites Internet et en particulier les forums

- les collectionneurs eux-mêmes, qui ont souvent une connaissance réelle et profonde de leur sujet

Les inconvénients:

La documentation papier coûte cher.

Les sites Internet peuvent fermer du jour au lendemain. Surtout, l'information délivrée est hors de tout contrôle.

Les collectionneurs ne sont pas toujours prêts à présenter leurs connaissances. Surtout, celels-ci sont-elles réellement fiables?

Vous l'aurez compris, d'expérience, nous avons un fort penchant pour la civilisation de l'écrit....

Les forums (ou fora) et les nouveaux risques

La multiplication de très nombreux fora a donné l'impression que désormais l'information était disponible rapidement, par des experts et surtout gratuitement. Plus besoin d'acheter des livres ou de s'abonner à des revues, il suffisait de s'inscrire sur tel ou tel forum.

Mais qui se cache derrière ces forums? Quels sont les experts ou les "experts" qui y interviennent?  En quoi un pseudo  garantit-il quelque chose par rapport à un auteur qui s'engage par écrit?

Forum blogger1

Rattlesnake threat display

Force a été de constater que si ces sites sont devenus de remarquables zones d'échange d'informations, ils ont été envahis par les poissons-pilotes des faussaires, véritables tours de guet à leur service, veillant aux critiques portées sur les objets de leur mentor. Aussitôt la critique exprimée par un membre, les voici en train d'allumer des contre-feux et à grands coups de nuages de fumée, de retourner la situation. Certains n'hésitent pas à utiliser l'intimidation, se présentant comme membre des forces de l'ordre ou autre organisme, ou menaçant de porter plainte pour diffamation....nuage de fumée que tout cela qui ne vise qu'à protéger un lucratif business bien souvent très éloigné de valeurs citoyennes et fiscales.

 Bientôt, sur cette page, un dossier sur la documentation de base et celle plus spécifique qu'il faut détenir et sur la manière de se constituer une bibliothèque physique et virtuelle.

 Pour accéder au dossier Documentation, cliquer sur l'image (à venir)

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010