Les casques à pointe d'officiers

 

 

 

Les casques à pointe et coiffures des officiers

 

! rappels !

 

Quelques rappels sur les casques et coiffures authentiques:

 La plaque:

La plaque d'officier est toujours à vis ou à lamelles repliables. Jamais à pontets.

Elle est fixée par deux écrous carrés dans la bombe par deux trous pratiqués dans le cuir. Ces deux trous, à la différence des casques de troupe, n'ont pas d'oeillet.

La plaque  est dorée, c'est à dire recouverte d'une fine pellicule de dorure qui lui donne un aspect mat. Cette dorure a le plus souvent disparu à cause des collectionneurs eux-mêmes qui ont nettoyé la plaque au Mirror....!

La couronne est toujours ajourée
 

 

Les cocardes:

La cocarde d'officier est à deux anneaux, à la différence de la cocarde dite de sous-officier, à un anneau. Le trou est de petit diamètre à la différence des trous pour cocardes de troupe, car le système de fixation de la jugulaire est différent.

 

 

 

 

 

 

Les cocardes d'officier saxonnes sont rubannées

 

 

 

 

 

 L'intérieur: la coiffe des casques d'officiers:

 

Cet intérieur très abîmé d'officier permet de voir les 3 caractéristiques de cette coiffe très particulière.

Jusqu'en 1871, la coiffe d'officier est en cuir à dents de loup à bouts coupés.

A partir de 1871, les coiffes sont fabriquées de manière plus luxueuse en cuir et soie, comme ici.

Le pourtour du bandeau de cuir est très souvent finement dentelé comme sur cet exemplaire.

La soie, de couleure claire (blanche ou blanc cassée), est tendue par deux petites baguettes, souvent brisées par les collectionneurs eux-mêmes quand ils les écartent pour vérifier les attaches de plaque et de pointe.

Un marquage de fabricant apparaît parfois sur le bandeau en cuir.

 

 

 

Quelques rappels sur les remontages, les repros et les bidouilles:

 L'intérieur:

Ce type d'intérieur en cuir clair avec bandeau de sudation à l'avant est parfois rencontré: il s'agit de coiffes de police, fonctionnaires ou pompiers des années 1910 à 1920.
 
Certes sur des fabrications très soignées pour certains officiers (saxons par exemple) on peut rencontrer un bandeau de sudation .
Deux coiffures d'autres Etats  avec bandeau de sudation
sont connus: un d'officier du 19 wurtemberg et un shako d' officier m.g.a. prussien (Coll. G Mattioli).


Mais la qualité de ces coiffes ne peut pas tromper.

Mais la plupart de ces casques sont des fonctionnaires revendus comme officiers.

Attention donc aux boniments du vendeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Infanterie

FR 33 ou 34

Casque d'officier de réserve (coll Bruno Péault). Modèle tardif, vers 1915.

Il existe deux tailles pour cette plaque: une taille adaptée au casque d'officier type 1871 (qui recouvre cependant l'embase en croix de la pointe) et une plaque aux dimensions plus petites pour les casques type 1899 et des années 1910, beaucoup plus ajustée, qui ne touche plus l'embase de pointe. La forme de la banderole est différente en fonction du modèle de la plaque.

La croix de Réserve est fixée par deux pattes repliables en métal blanc.

Bien que très rare, cette plaque d'officier n'est pas encore correctement copiée.

 

IR 76

Il s'agit du casque d'officier prussien avec la cocarde spécifique à ce régiment. Celle-ci est le plus souvent hautement suspecte.

 

IR 90

Paradoxalement presque aussi rare que le casque du IR 92, ce casque d'officier mecklembourgeois est souvent un remontage réalisé à partir de pièces de police ou de pompier.

 

IR 92

(Photo: Coll particulière)

La plaque: Le Vaterlandbandeau des casques du IR 92 porte "Fuerst" à la place du "Koenig" prussien. Sur certains remontages, la tête de mort recouvre le "Fuerst". Sur d'autres, elle masque un "Koenig"....

L'emblème: Initialement cet emblème n'a été porté que par le IIIe Bataillon du régiment. Il sera arboré de 1889 à 1912. Puis à partir de 1912, il sera également porté aux Ier et IIe Bataillons en remplacement de la plaque à croix de Henri le Lion (émaillée). La tête de mort est fixée par des vis en laiton à écrous du même métal dont les coins sont coupés. Il y a parfois deux petites rondelles en métal gris pour assurer la fixation. La tête de mort est "généralement" en maillechort argenté. Certains modèles auraient été en argent. En tout cas, le test d'argenture s'impose. Il permet d'éviter les plus grosses repros, même si aujourd'hui la plupart ont été finement argentées. Il existe différents types de têtes de mort dont les formes sont légèrement différentes: le crâne est plus ou moins allongé.Les orbites sont ornées d'une pièce de tissu noir ou de velour maintenu par deux petites pattes repliables.La banderole "Peninsula" est une pièce rapportée à la tête de mort et souvent fixé par deux petites languettes soudées. Cette banderole est finement grenelée (grenelure que certaines copies ne font pas apparaître)

Pour le reste, hormis la cocarde de Brunswick, le casque est strictement identique à un casque d'officier prussien. L'empreinte de la plaque sur le cuir n'est pas un argument d'authenticité, car la plaque Fuerst a exactement les mêmes dimensions et la même position des vis qu'une plaque classique.

La cote de ce casque varie entre 10.000 et 14.000€. Son achat est hautement risqué.

Casque le plus recherché depuis  les années 20, la probabilité d'un trouver un bon est quasi nulle. La plupart des marchands en a cependant un en vente par an en moyenne...cherchez l'erreur.

 

IR 100

Le casque d'officier de ce prestigieux régiment saxon est la plupart du temps un remontage à partir d'un casque d'officier de police de Saxe.

 

IR 109

Très rare, ce casque d'officier est difficilement imitable. Il subit le plus souvent une mauvaise restauration. La plus connue consiste à refaire l'émail de la croix: si une des pattes de la croix a perdu son émail, le restaurateur (ou le bidouilleur) enlève l'émail sur les autres apttes pour le refaire entièrement, avec un émail à froid. 

 Cote: entre 8.000 et 11.000€.

IR 115, 116, 117, 118

Les casques des sous-officiers et officiers de Hesse

cliquez sur l'image

 

 

 

Cavalerie

 

 

 

Artillerie

 

 

Divers

 

 

 

Bavière

 

Officier d'un régiment à cheval. On notera l'enfoncement de la bombe sous l'embase cruciforme.

Des casques de police des années 20 servent parfois de base au remontage de ce type de casque.

Cote: entre 1300 et 1700€ pour un modèle en parfait état. Certains arrivent cependant à se négocier à 1000 € !

 

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010