Les plaques 1860 - 1895

Amas de plaques PrusseReconnaître les différents modèles de plaques

Troupes à pied

1842 - 1895

 

Depuis l'introduction du Vaterlandbandeau en 1860 jusqu'à l'abandon de la fabrication des plaques en laiton et maillechort avec l'apparition de la plaque mle 15 en fer, une grande variété de plaques a été produite.

De manière à aborder ce sujet très complexe, nous vous proposons une initiation avec les plaques de type prussien, c'est-à-dire portées par la Prusse et les Etats inféodés comme, par exemple, le duché du Oldenbourg.

Pour faire très simple, nous ne verrons que les plaques de l'infanterie de ligne.

Le Cahier complet est disponible en bas de cette page.

Photo: Différents types de plaques prussiennes. Coll. privée. TC 2010

 Attention, c'est parti !

Les mles de type prussiens 

Pour débuter de manière simple, on peut considérer qu'il y a eu 4 grandes formes/dessins de plaques prussiennes:

Le type 1842 est très massif (ici modifié 42/60) ;

Le mle 1860  (ici avec monograme "FWR" des Vieux Régiments) ;

Le mle 67 et 1871 (nous les assimilons ici volontairement en un type unique, même si ces plaques sont, on le verra, bien différentes) ;

Le mle 1891 et 1895, le plus fréquemment rencontré.

 

On constate une dimension progressive de la taille des plaques mais aussi une grande similitude, de face, entre les mles 1860 et 1871, et les mles 1871 et 1895.

 

Hormis la taille, qui est parfois difficile à estimer à cause de la courbure de la plaque, le second indice est le dessin des plumes entre les pattes de l'aigle.

Communement, on admet que les plumes en "v V v" (ou "i I i"), c'est-à-dire avec la plume centrale plus longue, correspondent aux modèles antérieurs à 1870.

En effet, après 1870, on constate que les trois plumes sont bien alignées ("vvv").

  Cette vue de trois mles alignés doit vous permettre de mieux discerner les différences.

un petit temps d'observation....

 

Solution !  Vous avez un "v V v" et deux "vvv", soit une plaque antérieure à 1870 et deux postérieures...!
Maintenant, retournons les plaques.
 

A première, tout cela paraît bien simple:

Il y a des systèmes d'attaches à vis et d'autres à pontets.

De plus, nous n'avons fait que retourner les plaques.

 

Alors, c'est très facile ?

 

Eh bien, non !

 

En effet, il y un peu de changement:

pour les types 1842 et mle 1860, pas de problème, elles sont TOUJOURS à vis (sur la photo, la mle 1860 à ses écrous montés sur les vis).

la mle 1871 est TOUJOURS à vis ainsi que la mle 1891

ayant le même dessin, sa petite soeur, le mle 1895, est la première plaque à pontets.

Un pontet, qu'est-ce que c'est ? Cliquez sur l'image ci-dessous:

Pontets 

 

 

Ce qui nous donne ceci

 

Mais....mais il en manque une !

Où est passée notre mle 1867?

 

On l'a vu, de face, il est parfois difficile de déterminer s'il s'agit d'une 1867 ou d'une 1871.

La preuve avec ces deux plaques, dont une Oldenbourg à droite.

 

Mais si on retourne les plaques, cela devient lumineux:

La mle 1871 est à vis, mais la mle 1867 est à lamelles verticales !

De plus, me dira le collectionneur observateur, le fameux dessin des plumes ("vVv" ou "vvv") fait aussi la différence !

Et bien non....

 

En effet, parmi les plaques des différents Etats qui ont porté la 1867 à lamelles, il y a des différences de dessin !

 

On peut ainsi trouver du "vVv" ou "vvv"...

 

Mais pas de panique: ce qui est important pour différencier une 1867 d'une 1871, c'est bien sûr le système de lamelle. 

Les trois types de revers 

Faisons une petite synthèse des différents types de revers.

Il y en a trois:

à vis (du mle 1842 à 1860, mle 1871 et 1891),

à lamelles (le mle 1867 de type prusien)

et à pontets (mle 1895 et 1915).

Bon, a-t-on fait le tour ? Presque.

 

 

   

Au sein d'un même mle, on trouve des différences.

Ces quatre plaques prussiennes du même mle 1895 présentes chacune un dessin légèrement different.

 

A cela s'ajoutent une tôle de laiton plus ou moins épaisse,  une frappe plus ou moins profonde et une dorure parfois présente.

 

Mais, dans les grandes lignes, impossible désormais de la confondre avec une 1860 !

Pour terminer, un petit test ?

De quelles plaques s'agit-il ci-dessous?

 

 Pour la solution, cliquez simplement sur l'image !

 

Voilà, nous en avons terminé avec cette initiation aux plaques.

Attention! Elle ne portait que sur les plaques prussiennes de ligne! En effet, il y a une multitude de dérogations à ces grands traits: les plaques badoises mle 1867 sont à vis, les plaques officiers n'ont jamais de pontets, les plaques de colbacks sont parfois à pattes repliables, etc....

Vous pouvez télécharger le Cahier de TC ici:

Accès Cahier TC A-CXX-10

 

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010