Généralités sur la cavalerie allemande

La cavalerie allemande de 1806 à 1920,

du cheval au Panzer

 

Par définition, la cavalerie est l'ensemble des unités militaires de combat se déplaçant à cheval. Certaines unités de cavalerie, tels les dragons, pouvaient combattre à pied. Les unités d'artillerie montée (Feld Artillerie) sont parfois comprises dans la cavalerie bien que ce soient des unités d'appui et non de combat. Il en va de même des unités du Train.

 

Au fil de l'histoire, différentes composantes de cavalerie sont apparues :

Cavalerie légère :

  • chasseurs à cheval, spécialisés dans la reconnaissance
  • hussards, unités de reconnaissance, d'attaque et de harcèlement
  • estafettes, guides, unités de protection 
  • lanciers (appelés également Uhlans ou chevaulégers), unités d'éclairage et de harcèlement

 

Cavalerie de ligne et/ou Cavalerie lourde:

  • dragons, cavaliers pouvant également combattre à pied (auxquels on peut ajouter les chevaulégers bavarois)
  • cuirassiers, cavalerie lourde combattant exclusivement à cheval

Les carabiniers remplissaient la même fonction que les cuirassiers.

La cavalerie allemande en 1870

 

 Les brigades et divisions de cavalerie en 1870 -1871

  

 La cavalerie allemande en 1914

En 1914, dans le cadre du Plan Schlieffen, l'état-major de Guillaume II  planifie et conduit une guerre de mouvement.

Cependant la cavalerie est orientée vers deux missions particulières : il ne s’agit pas de rupture ou de poursuite, mais de reconnaissance et de rideau pour masquer la manœuvre. 

Lorsque les Allemands voudront utiliser leur cavalerie pour percer, cette attaque se soldera par un échec. Le 12 août 1914 à Haelen en Belgique, la cavalerie belge, bien qu'inférieure en nombre, met ses chevaux en arrière et utilise ses mitrailleuses et ses carabines Mauser à répétition. Les trois régiments de cavalerie allemands chargeront trois fois à la lance et au sabre, sans succès.

Le concept selon lequel  "L'attaque à cheval et à l'arme blanche qui, seule, donne des résultats rapides et décisifs est le mode d'action principal de la cavalerie" est ainsi symboliquement oublié.

1. Les régiments de cuirassiers:

 
Il y a 12 régiments de cavalerie lourde (Kürassier Regiment, KR et Schwere Reiter):

- 10 régiments prussiens, dont un régiment de Gardes du Corps (GdC) et un de Garde-Kürassier (GKR)
- 2 régiments de Schwere Reiter saxons : Garde-Reiter et Karabinier

Il n'y a pas de cuirassiers dans les autres Etats

2. Les régiments de dragons :

Il y a 28 régiments de dragons (Dragoner Regiment, DR):

- 18 régiments prussiens : 1 et 2 Garde Dragoner et DR 1 à DR 16
- 2 régiments du Mecklembourg : DR 17 et DR 18
- 1 régiment du Oldenbourg : DR 19
- 3 régiments badois : DR 20 à 22
- 2 régiments hessois : DR 23 et 24
- 2 régiments wurtembergeois : DR 25 et 26

On peut y ajouter les 8 régiments de chevaulegers bavarois

Il y a 21 régiments de hussards (Husaren Regiment, HR) :

- 17 régiments prussiens
- 1 régiment de Brunswick : HR 17
- 3 régiments saxons : HR 18 à 20

4. Les régiments de uhlans :
 

Il y a 26 régiments de uhlans:

- 19 régiments prussiens : 1, 2 et 3 Garde-Ulanen, UR 1 à 16
- 3 régiments saxons : UR 17, 18 et 21
- 2 régiments wurtembergeois : UR 19 et 20
- 2 régiments bavarois

5. Les régiments de chasseurs à cheval, Jäger zu Pferde

 
Les régiments de chasseurs à cheval (Jäger zu Pferde, JzP) sont au nombre de 13 et sont tous prussiens.
.
.
.

.

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010