Les armes blanches des cuirassiers

Les armes blanches des cuirassiers

 

Récapitulatif des armes blanches de la cavalerie:

Sabre de cavalerie de ligne (cuirassiers et dragons) An IX (1801):
Monture en laiton à calotte courte, quatre branches de garde se terminant par des boutons, dont les trois branches latérales rattachées très bas à la branche principale et plateau avec poignée de bois ficelée recouverte de basane noire filigranée. La lame droite de 97,5 cm est. Fourreau en tôle de fer mince recouvrant un fût de bois. Cuvette fixée par vis 2 bracelets de bélières plats et bordés de deux traits gravés.
Sabre de dragon avec fourreau en cuir de vache noir à 3 garnitures de cuivre.

Sabre de cavalerie de ligne An XIII:
Evolution du mle An IX: lame à double pan creux, longueur identique. Monture identique mais une virole de cuivre remplace au bas de la fusée les spires du filigrane. Fourreau en tôle forte. Bracelets de bélière en jonc.
Dont Sabre de dragons An XIII:
Sabre de cuirassier mais fourreau de cuir à 3 garnitures de laiton.
Par la suite fourreau en tôle d'acier à un anneau.

Sabre de cavalerie de ligne (cuirassiers, carabiniers, dragons) mle 1816:
Lame droite à 2 pans creux, longueur: 1m, dos arrondi, Manufre Rale du Klingenthal+mois+année (Klingenthal unique fournisseur). Fourreau en tôle d'acier à 2 bracelets et dard symétrique. Un rivet, placé de chaque côté, remplace la vis de fixation de la cuvette.

Sabre de cavalerie légère An XI:
Monture en laiton à 3 branches, calotte à longue queue, oreillons de garde. Poignée de bois ficelée, couverte de basane noire sans filigrane, remplacé par 2 olives de cuir. Lame de 87,5cm, courbe à pan creux. Fourreau de fer avec alèse en bois. Cuvette vissée et bracelets de bélière arrondis.

 

Sabres portés sous le Second Empire


Sabre de cavalerie légère mle 1822, troupe:
Planche 26: 1
Lame à la Montmorency (faible flèche, pan creux de chaque côté et gouttière dans le fort de la lame) de 92 cm et large de 3,1cm, "Mre de Klingenthal" gravé sur le dos.
Monture en laiton à 3 branches et plateau de garde.
Poignée de bois ciselée, recouverte de basane filigranée de laiton (environ 20 tours).
Fourreau en tôle d'acier sans alèse de bois, 2 bracelets de bélière. Poids: 2,055kg.

Modification de 1882: lame droite de cavalerie légère (87 cm) sur monture de sabre 1822 (sabre 1822/82). Le fourreau est donc alors droit, avec anneau à 8 cm.
Modification en 1882: fourreau à un seul anneau (sabre mle 1822 modifié 1882).


Sabre d'officier de cavalerie légère mle 1822:
Semblable à celui de la troupe mais monture en bronze doré ciselé et la poignée couverte de chagrin ou en corne noire. Le filigrane est surlié (avec un troisième fil).
Lame toujours de Klingenthal.

Modifications de 1882: les armes des oficiers suivent la même évolution que celles de la troupe. les sabres courbes perdent le second bracelet de fourreau (sabre mle 1822 modifié 1882). Des mles 1882 à lame droite sont aussi réalisés (sabre mle 1822/82).
Vers 1904, le sabre courbe mle 1822 n'est porté théoriquement que par les officiers d'artillerie (sabre mle 1822/99): la modification consiste en un petit bouton-poussoir au dos de la poignée, à sa jonction avec le plateau de garde. Ce bouton actionne un crochet qui prend sur le bourrelet de la cuvette.


Sabre de cavalerie de ligne mle 1822, troupe:
Lame à la Montmorency de 97,5cm. " Manufre Rale de Klingenthal " millésime, mois et année
Monture à 4 branches de garde. Poignée de veau noirci avec filigrane.
Fourreau d'acier à deux anneaux.

Sabre d'officier de cavalerie de ligne mle 1822:
Semblable au mle troupe sauf monture en bronze doré et ciselé, et la poignée en chagrin avec filigrane surlié.
Lame et fourreau identique à la troupe mais poli supérieur.


Sabre d'officier de cavalerie légère et de gendarmerie mle 1817 (dit de la gendarmerie des chasses):
Lame courbe à pans creux de 90cm avec contre-tranchant de 20cm.


Sabre d'officier et de sous-officier des Cent-Gardes mle 1854:


Sabre-lance Treuille de Beaulieu mle 1854 des Cent-Gardes:


Sabre de carabiniers ou de cavalerie de réserve mle 1854:
LAME. droite en acier fondu à 2 pans creux sur chaque face, fabriquée à Châtellerault. Le dos est arrondi (gravé: " Mre Impale de Châtt-janvier 1855 -exemple- Caraber mle 1854 "). Longueur: 1m pour carabiniers et cuirassiers et 97,5cm pour les dragons. Après 1870, ces lames seront souvent raccourcies (- 5 cm).
MONTURE. en laiton à 4 branches, plateau de garde et calotte courte.
Poignée de bois recouverte de basane filigranée (19 tours).
FOURREAU. en tôle d'acier à 2 bracelets. Dard symétrique. Longueur: 1029 mm pour carabinier, 10004 pour dragon.

Modifications de 1882: le 2ème bracelet sera supprimé (sabre mle 1854 modifié 1882).
Des poignées mle 1882 seront montées sur sa lame (sabre mle 1854/82).


Sabre d'officier de carabiniers ou de cav. de réserve mle 1854:
Identique au mle de troupe, sauf la monture qui est ciselée et dorée. Poignée en corne de buffle noirci et filigrane doré. Lame plus légère et de longueur unique: 97,5 cm.

Modifications de 1882: le 2ème bracelet sera supprimé (sabre d'officier mle 1854 modifié 1882).
Variante: sabre d'état-major mle 1855 (longueur: 84,5 cm)


Sabres portés sous la IIIème République

 

Les sabres de cavalerie mle 1882 et dérivés

Toutes les armes du système de 1882 reçoivent en manufacture un numéro matricule frappé sur la pièce de garde et sur le fourreau. Auparavant, ces marques étaient réalisées par les armuriers des corps selon les affectations successives des armes.

Sabre de cavalerie mle 1882: identique pour la légère et la ligne
MONTURE. à 3 branches très proche de celle du mle 1822.
LAME. droite légère à 1 pan creux et dos plat de 95cm pour les cuirassiers (1° taille), 92,5 cm pour les dragons (2° taille) et 87cm pour la cavalerie légère (3° taille) fabriqué uniquement par la manufacture de Châtellerault. Les inscriptions évoluent avec le temps. Au début, seulement désignation de la manufacture et de date de fabrication. Dès 1883, l'indication du modèle complète l'inscription et distinction entre cavalerie légère et les autres subdivisions. Enfin, après la modification de 1886, seule l'indication 1°-2°-3° taille distingue les divers destinataires de ces sabres.
En fait les sabres de cuirassiers et dragons n'ont jamais été mis en service, car la lame était trop faible.
FOURREAU. à une seule bélière. La taille de ces fourreaux correspond évidemment à celle des lames; ils sont donc de trois grandeurs. Le corps est en tôle d'acier poli. La cuvette est en acier, fixée par deux rivets placés latéralement, un seul pour le fourreau d'officier.
Le fourreau d'officier est dans sa forme semblable à celui de la troupe mais il est plus léger et le poli est meilleur. Pour faciliter l'entretien, le bracelet de bélière peut se chasser.


Sabre de cavalerie mle 1854/1882:
Sur la poignée mle 1882 ont été montées des lames du sabre de cavalerie de réserve mle 1854 raccourcies de 5 cm.


Sabre de cavalerie mle 1854 modifié 1882
En 1882, le fourreau mle 1854 perd son 2° bracelet. Les lames sont souvent raccourcies de - 5 cm.


Sabre de cavalerie mle 1822/1882:
Des lames de 1882 (1 pan creux, dos plat, Manufacture de Châtellerault) ont été montées sur des montures de cavalerie légère mle 1822. Le fourreau est alors droit.
En 1882, le fourreau mle 1822 perd le 2° bracelet (dit sabre mle 1822 modifié 1882).


Sabre de cavalerie mle 1822 modifié 1882:
Sabre mle 1822 dont le fourreau a perdu le 2ème anneau de bélière.


Sabre de cavalerie mle 1886:
Il s'agit d'un sabre de cavalerie mle 1882 dont les 2 branches latérales de la garde sont unies sur le tiers de leur longueur.


Sabre de cavalerie mle 1883 pour officier: identique pour la légère et la ligne
identique au mle 1882 de cavalerie, mais:
MONTURE. dorée et ciselée et poignée en corne noire avec filigrane doré.
LAME. de 1882 de Châtellerault sur trois tailles: 95, 90 et 85 cm.
FOURREAU. Tôle d'acier polie ou nickelée. Le bracelet peut se chasser.

De nombreux fournisseurs privés ont fabriqués pour les officiers de cavalerie des variantes du mle 1882 de cavalerie et du mle 1883 d'officier de cavalerie dont le nombre de branches varie de 3 à 8.

Sabre de cavalerie de ligne mle 1896, troupe:

Lame droite à un pan creux avec double tranchant à la pointe, longue de 95cm pour les Cuirassiers et les Dragons. Monture en laiton, de forme symétrique à 5 branches avec double plateau. La soie des lames est fixée à la monture par un écrou à fente.
Fourreau de tôle à un seul bracelet. Cuvette maintenue par 2 rivets.


Sabre d'officier de cavalerie mle 1896:

Identique au mle troupe mais garde plus fine, dorée et ciselée. Sur le dos de la calotte, couronne de feuillage. Pas d'écrou pour fixer la soie mais goutte de suif.
Trois tailles de lames: 95, 90 et 85 cm.
Fourreau en tôle mince avec vis de cuvette uniquement sur la face interne.

.

.

(non disponible)

 

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010