Les cuirassiers sous l'Ancien Régime

Les cuirassiers sous l'Ancien Régime

Ancien régime Pendant très longtemps, la cavalerie française ne posséda pas à proprement parler de "cavalerie de rupture". Ce n'est d'ailleurs qu'en 1801 au lendemain de la bataille de Marengo, que cette dernière fut créée sur l'idée et l'impulsion du Premier consul.

C'est une instruction du 1er avril 1791 qui fixe une description précise de la coiffure de la cavalerie.

La coiffure commune à la cavalerie (hors Dragon) est un chapeau de feutre noire, bordé d'un petit galon de laine noire aussi. L'aile gauche possède une double ganse de fil blanc formant un écusson par le bas et attaché à un petit bouton d'uniforme. Un plumet le surmonte, il est de couleur noir et possède au sommet la couleur distinctive de chaque régiment de cavalerie.
-Ecarlate pour les régiments de 1 à 6.
-Jonquille pour les régiments de 7 à 12.
-Cramoisi pour les régiments de 13 à 18.
-Rose pour les régiments de 19 à 24.

 

Dès 1798, les premières propositions furent lancées pour remplacer ce chapeau fort peu pratique et n'offrant aucune protection par un casque du même style que celui des Dragons (proposition des généraux Kellerman et Boursier). Découvrez le dossier complet en cliquant sur l'icone ci-dessous.

(disponible)

 

© Tous droits réservés / All rights reserved Association Terra Culturae N° Préfecture : W7512028 (RNA) - SIRET: 520 043 530 00010